Le mot vient de l'anglais "To Pierce", qui signifie,

percer !
Le piercing est une des modifications corporelles les plus connues devant le tatouage et la chirurgie esthétique.
Ce mot trouve toute sa signification dans l'expression "body piercing", qui signifie, corps percé. Il consiste à trouer la peau pour y mettre un bijou.

Piercing ..

Le perçage au pistolet !

*Attention danger *

Bien que couramment encore utilisé dans les bijouteries, cet appareil est à proscrire.

Nous nous fondons bien évidemment sur des éléments de poids puisque sur recommendation de l'Assistance publique et des Hôpitaux de Paris qui ont édité une brochure sur «Les bonnes pratiques du piercing» en 2001 dont voici l'extrait relatif à cet appareil :

 

«Le développement de l'utilisation de dispositifs automatiques pour réaliser des piercings (pistolet perce-oreille) pose un problème de sécurité. Même pour le simple piercing du lobe de l'oreille, auquel le pistolet est théoriquement strictement réservé, il est un instrument potentiellement dangereux.

 

Il est en effet impossible de le nettoyer et de le stériliser correctement. Les dispositifs à cartouches stériles jetables ne permettent pas plus de garantir un piercing sans risque.

 

Après revue des données techniques et médicales concernant ces dispositifs, les auteurs proposent que l'utilisation des pistolets perce-oreille et autres appareils manuels de piercing soit proscrite.

 

Ils considèrent notamment que l'utilisation encore fréquente de ces dispositifs pour les cartilages des oreilles, du nez, voir plus exceptionnellement les piercings génitaux est particulièrement dangereuse et doit être totalement interdite.».

 

Outre le danger sanitaire d'un tel procédé, il faut également prendre en compte d'autres faits avérés :

 

  • Par ce procédé mécanique très violent, les cartilages sont littéralement cassés et débouchent très souvent sur des déformations définitives

  • Bien que paraissant rapide, il est plus douloureux qu'à l'aiguille ou au cathéter

  • Le bijou non adapté (car plat) provoque des lésions sur des parties non percées (derrière les oreilles, cloison nasale, etc)

  • Le type de fermeture par "papillon" est propice au développement de foyers infectieux (espaces non accessibles)

  • Le pistolet permet d'atteindre rarement l'emplacement exact souhaité

  • Le prix d'un tel acte étant plus attractif qu'un piercing en général, il faut se poser la question du rapport "prix / sécurité"

Le décret n° 2008 - 149 du 19 février 2008 réglemente la mise en oeuve des techniques de tatouage, de maquillage permanent et de perçage en exigeant des professionnels qu'ils respectent les règles générales à l'hygiène et de salubrité, ceci en vue de réduire le risque de contamination.