Le tatouage ..

C'est un dessin habituellement décoratif ou symbolique réalisé en insérant de l'encre dans la peau.
Le tatouage est indélébile et considéré comme un type de modification corporelle permanent. La technique consiste à introduire l'encre dans la peau à l'aide d'un objet ou d'aiguilles.
La plaie provoquée par le piquage cicatrise et laisse apparaître le dessin par transparence de la peau. L'encre y est déposée dans un espace assez précis, à la limite entre le derme et l'épiderme.
La profondeur de la piqûre varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peau et des parties du corps...

La douleur ..

Je trouve que David le Breton (professeur à l'Université de Strasbourg, anthropologue et sociologue français, spécialisé dans les représentations et les mises en jeu du corps humain) résume bien ce thème, donc je vous fais part de ses dires ...


"les premiers moments d'un tatouage, surtout, sont difficiles par l'insolites d'une sensation pénible envahissant le point de travail, ensuite la douleur s'atténue, elle demeure cependant et devient de plus en plus insupportable au fil des heures.

 

 Certains lieux du corps sont plus douloureux que d'autres ?

 "si elle est parfois relevée, la pénibilité du tatouage est nuancée par la plupart des clients. La douleur est un échange paradoxal entre le client et le tatoueur, elle est à la fois consentie par l'un et infligée par l'autre. Un lien subtil est ainsi créé qui imprime en profondeur la mémoire de l'évènement, et suscite même parfois un sentiment fort de contact avec le tatoueur. La douleur traduit l'intensité de la rencontre avec l'opérateur. Elle est sublimée par le processus qu'elle accompagne, la métamorphose qu'elle annonce, la satisfaction d'accomplir enfin une action longtemps attendue, elle en accentue même la valeur en en faisant durablement un moment d'exception puisqu'il s'agit de modifier définitivement la forme ou l'apparence du corps et d'autre part d'accepter les yeux ouverts la douleur sans s'y dérober.
En bref, le tatouage fait moins mal qu'on le pense et beaucoup plus que ce qu'on pourrait imaginer !
Nous ne sommes pas égaux face à la douleur, chaque personne la perçoit différemment, donc à vous de vous lancer pour vous en rendre compte personnellement !
Mais celle-ci fait partie intégrante du tatouage et celui-ci se mérit ! 

Le tarif ..

L'une des questions les plus fréquemment, et légitimement posée par les personnes désirant un tatouage, concerne le prix.
Les tatouages sont réputés pour être chers.
Pour ma part, je décrirais cela comme une sorte de "bijou", "d'ornement" éternel.
Un aboutissement concret d'une signification intérieure précieuse propre à chacun.
Transposer un souhait ou un désir bien encré en soi (et bien réfléchi), en l'inscrivant à jamais...

Dans la mesure où personne ne t'oblige à te faire tatouer, admets que tu "t'offre" le luxe d'un tatouage, c'est un cadeau plutôt prestigieux si l'on considère que tu vas le porter toute ta vie !

Le tarif d'un tatouage dépend :
* de sa complexité (détails, design complexe...)
* Du nombre de couleurs (plus il y en a, plus le temps passé à tatouer sera long)
* De sa taille
* Du matériel nécessaire (aiguilles de traçage, de remplissage...)
* De l'emplacement sur le corps (en effet il est plus aisé de piquer sur les parties lisses que sur les articulations, les courbes...)
* Les tatouages personnalisés sont plus coûteux dus au temps passé à la création et aux éventuelles modifications du dessin souhaitées)
* Du temps passé à l'acte proprement dit.